Guide du road trip en Sardaigne à moto – Circuit COMPLET de 7 jours

Tour de Sardaigne à moto : le guide complet.

Aller faire le tour de Sardaigne à moto est un road trip incontournable pour tout motard. Tout comme la Corse, la Sardaigne est une île magnifique, elle regorge de paysages divers et variés. Sans parler des routes qui sont un bonheur à enrouler ! Les Sardes sont accueillants, la nourriture Sarde est délicieuse, et j’ai repéré plein d’adresses géniales pour vous ! Alors pour faire un road trip en Sardaigne en 7 à 8 jours, sans réfléchir à l’organisation ou du circuit à faire à moto et partir directement profiter, vous pouvez télécharger ci-dessous mon guide complet que j’ai testé sur place.

 

 

1. Description de mon road trip moto en Sardaigne


Le circuit moto que j’ai créé pour vous se fait en 7 jours complets sur place. Partant un samedi soir et arrivant un dimanche matin, je voulais avoir 7 jours complets. Ce qui fait repartir le dimanche d’après, les ferries étant en fin de journée, ça fait un road trip en Sardaigne sur pratiquement 8 jours. Et ce n’est pas de trop ! Vous pouvez rester 1 mois ici !!!

Chaque jour, pour profiter au maximum des paysages et pouvoir faire des pauses photos ou café, j’ai prévu entre 200km et 250km. Il y a parfois des option off-road pour des sections tout-terrain, permettant d’accéder à des lieux magnifiques. D’autres sections off-road simples sur des pistes sont également indiquées.

Vous trouverez les meilleurs hébergements que j’ai pu tester, principalement, les meilleurs Agriturismo de Sardaigne ! Ils proposent souvent le repas du soir et le petit déjeuner, mais j’ai trouvé quelques adresses de restaurants pour vous aussi.

Il y a très peu de visite, l’idée est de profiter des paysages et des routes, c’est un road trip moto, et non pas de laisser toutes les bagages et visiter en combi moto…

C’était une semaine absolument formidable, en voici les immanquables. Tous les détails est dans mon guide complet à télécharger avec les boutons de cet article. Avec 1 page A4 par demi-journées, vous n’aurez plus qu’à suivre mes traces GPS/GPX, c’est parti pour un voyage en Sardaigne ! 🙂

 

2. Comment venir en Sardaigne ?


Que vous veniez faire le tour de la Sardaigne à moto ou en voiture, à moins d’avoir des pneus à godets et un véhicule amphibie…il va falloir prendre le ferry ! Comme toujours, il y a débat sur la compagnie à prendre. Personnellement j’ai pris Corsica Ferries, et c’était très bien, surtout pour le prix payé !

Photo d'un ferry de Corsica Ferries pour la Sardaigne.

Le port principal en Sardaigne est Porto Torres, et la plupart des lignes depuis le continent en France partent de Toulon. Utilisez le site de Corsica Ferries pour faire des essais de tarifs et de lignes. Je vous recommande, fortement, de prendre un départ le soir, et de passer la nuit en cabine !!! Comme ça vous arrivez au petit matin, prêts pour votre circuit moto en Sardaigne. Et vous serez ainsi frais pour partir en road trip, en forme, ce qui est plus sécuritaire… En partageant à 2 ou 4, le tarif est correct, avec votre salle de bain privative à chaque fois.

Photo de la Cabine du ferry pour la Sardaigne en moto.

Quand vous aurez chargé la moto, selon les consignes de l’équipage, pensez à prendre une petite sangle, et à attacher la moto. Ils le font des fois mais brutalement ou mal. Dans ma traversée aller vers la Sardaigne, 3 motos sont tombées sur des camping-cars… Ça faire désordre… Moi j’ai eu de la chance, et la Transalp penche bien sur sa béquille… Mais au retour, j’ai quand même mis une petite sangle simple depuis la poignée passager, vers un point fixe du bateau. Juste pour empêcher un basculement quand ça secouera en mer.

Photo d'une moto dans un ferry pour la Sardaigne.

 

3. Quand faire un road trip en Sardaigne à moto ?


La réponse la plus adaptée pour faire un circuit à moto en Sardaigne, c’est de partir hors saison. Pourquoi ? Pour avoir évidemment moins de monde sur les routes. La météo est importante également, ici on va surtout éviter le chaud… Rouler des heures dans une combi cuir à 40°C…je passe mon tour. Côté pluie, en Sardaigne ce n’est pas la spécialité, mais quand ça tombe, ça tombe ! En fin octobre, donc vraiment fin de saison, j’ai eu une journée de pluie, et cela faisait 5 mois qu’il n’y avait pas eu une seule goutte !

Partir faire un voyage en Sardaigne trop hors saison n’est pas le mieux non plus. En effet, beaucoup de restaurants et d’hébergements seront fermés. La dernière semaine d’octobre était bien tard lors de mon road trip. Je le referai plutôt début octobre, ou vraiment fin septembre. Ou à l’opposé, avril, mai ou juin, selon les ouvertures des commodités.

 

4. Quel budget pour visiter la Sardaigne à moto ?


Bien évidemment, le budget va dépendre de votre train de vie et de vos exigences. Resto le midi ou pic-nic ? Popote le soir au réchaud ou à table avec des spécialités locales ? Camping sous la tente ou chambre dans un agriturismo ? Voici quand même quelques points à prendre en compte.

Hébergements

En pleine saison, les prix triplent ! Oui oui, x3 ! Un agriturismo à 60 euros en demi-pension au mois d’octobre, est à 180 euros sans souci en juillet/aout… On voit facilement un emplacement de camping pour 1 tente, 2 personnes et 1 véhicule pour 70€ en pleine saison ! Dans mon guide complet je vous détaille les tarifs pour du hors saison, ce qui est vraiment le mieux.

Repas

Les restaurants classiques sont dans les mêmes prix que chez nous. Mais le truc à faire ici, c’est manger local, dans les fermes. Et là…ça pique vite. Le soir on tourne à 30/35 euros le repas. Si vous dormez sur place, la formule est plus avantageuse. En faisant ses courses pour faire du pic-nic on réduit bien les frais, mais c’est moins fun…

Essence

N’oubliez pas ce budget ! J’ai vu le prix du litre flirter régulièrement avec les 2€… A coup de 250km par jour, on fait entre 1500 et 2000km en une semaine… Selon la conso de votre moto, c’est à prendre en compte.

5. Profiter des routes côtières de la Sardaigne


Le circuit pour visiter la Sardaigne à moto que je vais ai préparé va vous faire prendre les plus belles routes côtières de l’île. A l’ouest on trouve par exemple la superbe « Strada Panoramica SP105 ». J’avoue que j’ai eu du mal à garder les yeux sur la route tellement que les paysages sont beaux. Jetez un œil aux vidéos de ma chaine YouTube et vous le verrez en réel.

Photo d'une moto sur la SP105 en Sardaigne avec la mer.

On ne se lasse pas de ce genre de vues, même en faisant tout le tour de la Sardaigne, car les côtes ne sont pas les mêmes entre le Nord, le Sud, l’Est ou l’Ouest ! Vous verrez même avec les alentours des « Dunes di Piscinas », qu’il y a des endroits exceptionnels.

Route de bord de mer à moto en Sardaigne.

J’ai beaucoup aimé sillonner sur les jolies routes de bord de mer. En basse saison étant seul, j’avais les virages rien que pour moi. Je ne compte pas les arrêts photos et vidéos avec le drone.

Moto sur le bord de la route sur la  cote est de la Sardaigne.

 

6. Visiter le centre de la Sardaigne


Il y a énormément de belles choses à voir au centre de l’île. A mon sens, il s’agit majoritairement des reliefs et de la végétation. Parfois dans les terres j’ai pu tomber sur des lignes droites peu intéressantes. En plus, c’était dans des plaines pas franchement jolies. Il faut donc bien prévoir son circuit en moto pour le centre de la Sardaigne.

C’est comme ça que pile en plein milieu, j’ai trouvé quelques pépites, dont une zone viticole pleine de couleurs et de reliefs. Pendant mon road trip moto j’ai traversé la Province de Nuoro les premiers jours, et en allant vers Sorgono. J’en ai pris plein les yeux, comme vous pouvez le voir en photo.

Photo des vignes autour de Sorgono.

Photo en drone des vignes de Sorgono.

J’ai poussé ensuite un peu plus loin dans l’arrière pays, et dans les zones retranchées, et ce fut encore une belle surprise. Sachez que la Sardaigne est pleine de coins différents et variés, tous plus beaux les uns que les autres. En arrivant vers Seulo, sous la pluie, à mon grand désarroi, j’ai vite compris que je traversais une région magnifique. Le lendemain matin il faisait beau, et c’était confirmé, j’ai même eu le droit à une mise en scène des paysages !!!

Photo aérienne de la mer de nuages à Seulo en Sardaigne.

Les routes de cette matinée étaient d’ailleurs un plaisir à enrouler, à travers des montagnes donnant la sensation d’être perdu. Vous retrouverez bien évidemment cette section dans les traces GPS fournies avec mon circuit moto pour faire le même road trip en Sardaigne.

Photo de la route après Seulo en Sardaigne.

Photo en drone des montagnes autour de Seulo.

 

7. Les plages de Sardaigne à voir à moto


Je vais être honnête avec vous, quand je pars faire un road trip moto en Sardaigne, je ne viens pas pour aller faire bronzette sur la plage… Sauf que ! C’est une île, et forcément il y a quelques paysages de côtes avec des plages qui  sont immanquables ! Voici donc mes plages préférées, que j’ai pu voir tout au long de mon voyage en Sardaigne :

  • Is Arutas beach : cette plage ayant bonne réputation et surtout, ayant un accès potentiel par une piste off-road, aucun doute qu’elle soit sur ma liste. Après avoir manqué de m’en coller quelques unes dans du sable…j’ai effectivement pu constater qu’elle valait bien le coup d’œil !
    Photo de la plage Is Arutas de Sardaigne depuis un drone.
  • Spiaggia Dune di Piscinas : cette plage est pour moi la plus impressionnante, de part ses alentours et son cadre. Honnêtement je n’avais jamais vu ça de ma vie ! Déjà pour venir, c’est un véritable parc d’attraction pour un motard en trail ! Soit on passe par une piste bien propre pour voitures et camping-cars, soit par une piste simple mais hyper fun, en arrivant des montagnes avec des vues incroyables !
    Photo de la route pour les dunes Di Piscinas en Sardaigne.Ensuite sur place, on découvre que le sable veut clairement prendre possession des lieux, et tout engloutir ! J’en ai même trouvé quelques bandes sur la route. Il y a des dunes de partout, difficile de se croire en Sardaigne…
    Photo d'une piste off-road en Sardaigne.
    J’ai eu la chance de faire cette partie avec 2 hongrois en 1250 GS. Une fois qu’on arrive sur le parking de la plage, la récompense est de taille, elle est splendide !!! Découvrez tous les détails sur ma chaine YouTube avec un épisode consacré à cette partie.
    Photo des dunes en Sardaigne depuis un drone.
    Photo de la plage dune di Piscinas en drone.
  • Porto Istana Beach : nous sommes maintenant dans ma région préférée : la Gallura. Sur la célèbre costa smeralda. Une perle en Sardaigne, qui attire d’ailleurs toutes les stars en été… On accède très facilement à cette plage, qui elle aussi vaut le déplacement !
    Photo aérienne de la plage Porto Ostana.
    Photo en drone de la plage Porto Istana.
  • Plage de Capriccioli et plage del Principe : toujours sur la costa smeralda, ici c’est le Saint-Trop’ de Sardaigne. J’ai fait un aller-retour avant de continuer en Gallura, et je n’ai pas été déçu de ce que j’ai trouvé.
    Photo de la plage de Capriccioli en Sardaigne.

 

 

8. Capo Pecora en Sardaigne


Sur la côte ouest de la Sardaigne, pendant mon voyage à moto, je suis tombé sur une autre belle surprise : le cap Pecora ! Là aussi j’ai fait un aller-retour pour le voir mais alors, je le referai 10 fois s’il le fallait. La route commence à monter en longeant la mer, et offre quelques points de vues à couper le souffle.

Photo en drone du capo Pecora

Et une fois sur place, on trouve un petit parking en cul-de-sac, on peut alors marcher quelques minutes pour aller sur la pointe du cap. On peut aussi se frayer un chemin entre les buissons pour aller mettre les pieds dans l’eau. Les alentours sont magnifiques !!!

Photo de la côte du capo Pecora en Sardaigne.

Dans mon circuit à moto pour faire un road trip en Sardaigne, je vous fais passer au capo Pecora sans aucune hésitation ! C’est encore un bon souvenir avec ma Transalp, et il était l’avant dernière pépite de ma troisième journée sur l’île.

Photo d'une Transalp au capo Pecora en Sardaigne.

 

9. Faire du off-road à moto en Sardaigne


Si vous aimez sortir des sentiers battus, la Sardaigne possède quelques belles sections off-road à faire à moto. Vous avez évidemment les traces du célèbre TET qui sont disponibles. Attention toutefois à avoir un niveau et un équipement suffisant, elles sont réputées pour être coriaces…

Pour ma part, ayant peu d’expérience et une moto assez lourde et bien chargée, je ne m’engage pas sur des pistes trop compliquées. Mais j’en ai quand même ajouté plusieurs à mon itinéraire.

Pour aller à la plage Is Arutas et au phare tout au bout, j’ai ainsi pris la piste du bord de côte. Elle se termine sur une partie en sable qui m’a donné pas mal de fil à retordre, et quelques frayeurs, mais nous avons survécu 🙂 !

Photo de la piste de sable pour aller à la plage Is Arutas.

Comme vous avez pu le voir ci-dessus, pour aller à la plage « Dune di Piscinas », j’ai choisi de passer par les montagnes sur une route / piste. La fin étant entièrement une piste avec 2 petits passages à gué assez marrants.

Photo de la piste avec passage à gué pour dune di Piscinas.

Il y a une piste off-road sympa au sud de la Sardaigne, la SP1 de Villaperuccio à Cagliari. Je n’ai finalement pas pu la faire à cause d’un souci technique temporaire sur ma Transalp, mais un jour, elle sera pour moi 🙂 ! J’ai pas mal discuté avec un allemand fan de tout-terrain, il s’est régalé avec sa KTM !

 

10. Visiter la Gallura


Qu’est-ce que la Gallura ? Je n’en avais encore jamais entendu parlé ! Et bien pendant mon road trip à moto en Sardaigne, j’ai vite compris que c’était sûrement la plus belle région de l’île ! Quels sont mes arguments ? Simple ! Il y a de tout ! De la montagne, avec des reliefs et des formes très particulières. Il y a des plages et des côtes splendides, sur la célèbre costa Smeralda. Il y a du vin ! De très beaux villages. Bref, rouler là-bas était un vrai bonheur, et si vous téléchargez mon circuit tout prêt, vous passerez en Gallura 🙂 .

Difficile de ne pas être émerveillé par les formes des montagnes ici.

Photo aérienne de la vallée de la Lune en Gallura.

J’ai fait un itinéraire vraiment plaisant pendant toute une matinée dans l’intérieur de la Gallura. C’est le tracé que vous retrouverez dans mon circuit complet. Ça tournait dans tous les sens, et dans un environnement vert, coloré, et avec des reliefs, parfait ! J’ai ainsi débouché sur la côte émeraude que vous avez pu voir en photo plus haut. En arrivant sur la corniche qui la surplombe, j’ai évidemment eu envie de la voir de plus près.

Vue en drone de la côte émeraude de Sardaigne.

Vous avez déjà vu la plage dans un paragraphe avant, alors je vais vous parler d’un autre coup de cœur : Santa Teresa Gallura. Une petite ville de bord de côte, juste en face de la Corse ! Que l’on voit bien en face de nous une fois sur les plages. J’ai mis cette ville dans mon guide de voyage en Sardaigne, pour une petite pause café avec vue. Je pense que vous comprendrez aisément pourquoi :

Vue en drone de Santa Teresa Gallura.

En repartant de Santa Teresa, j’ai voulu continuer un peu sur la côte avant de retourner dans les terres. Au début, j’ai eu le droit à quelques lignes droites ennuyantes et décevantes. Mais je les ai bien vite oubliées, quand au détour du seul gros virage, je suis tombé sur une vue incroyable.

Photo d'une plage de Gallura au nord.

Pour couronner cette splendide journée passée à sillonner la région Gallura, j’ai eu le droit à une nuit dans un Agriturismo parfait ! Vous le retrouverez quelques paragraphes plus loin.

 

11. Porto Flavia et le pain de sucre


Sur la côte ouest il y a un lieu particulier à découvrir : Porto Flavia, juste en face du fameux Pan di Zucchero. Porto Flavia est en fait une sorte de porte en hauteur, de chargement de minerais pour les bateaux, le tout à flanc de falaise.

Photo de Porto Flavia de face.

La Sardaigne ayant été un grand exportateur de minerais, que ce soit charbon ou autres, il a fallu trouver le meilleur moyen de charger les bateaux à vapeur de l’époque. Et c’est le propriétaire de la mine du coin : Cesare Vecelli qui a trouvé. On perce un tunnel dans la falaise, et on arrive à flanc au-dessus de la mer. On y accroche une sorte de « port » et on prévoit de pouvoir descendre le minerais sur les bateaux en-dessous. Ah ! Et on fait tout ça en face du pain de sucre, car ici ça souffle fort, alors il nous protègera du vent ! Et voilà 🙂 !

Bon je n’ai pas voulu faire la visite car elle n’est qu’en italien et je n’avais pas le temps, j’ai un road trip à faire en Sardaigne quand même !!! 🙂 Du coup j’ai utilisé Moustique pour voir tout ça de plus près, et surtout d’un point de vue qu’on n’a pas durant la visite.

Photo du pain de sucre et de Porto Flavia en Sardaigne.

 

12. Visiter une mine de charbon à Carbonia


Comme vous avez pu le lire ci-dessus, la Sardaigne a beaucoup exploité les mines de charbon. La plus impressionnante se trouve à Carbonia, une ville créée pour l’occasion. Il faut remonter à l’époque de Mussolini, vous comprendrez rapidement que les conditions de travail était pire que tout… Bruit épouvantable, poussière, espaces confinés, rythmes de travail, et j’en passe. Vous pouvez aujourd’hui faire la visite guidée de la mine, avec 1 km sous Terre pour se mettre en situation.

Même si j’ai eu la chance d’être seul pour la visite en français, j’ai un peu bâclé tout ça car j’avais la tête sur les problème électriques qui arrivaient sur ma moto… Mais je vous la recommande !!!

 

13. Les plus belles routes de Sardaigne


Qu’est-ce qu’une belle route ? Cela dépend de qui la parcoure ! Avec une moto on veut qu’elle ait de belles courbes. Moi j’aime bien aussi quand les décors sont beaux en plus des virages. Et ça, je l’ai trouvé à plusieurs endroits en Sardaigne pendant mon road trip moto.

Difficile de vous dire ma préférée tellement il y en a eu durant mes 8 jours sur place. Vous les retrouverez toutes dans mon guide complet à télécharger, avec les traces GPS fournies.

J’ai par exemple pris beaucoup de plaisir sur la côte ouest vers Bosa, avec beaucoup de routes côtières sans aucune ligne droite, et avec des vues splendides !

Photo de la route côtière vers Bosa

Remarquez, à l’opposé sur la côte Est j’ai aussi trouvé de belles routes. Mais celle qui m’a le plus marqué dans cette zone, c’est une portion de la SS125. Malheureusement j’ai eu le droit à une pluie battante, mais j’ai bien vu que pendant 40 kilomètres il n’y avait que des virages, puisque je priais de ne pas glisser… Et j’ai pu discerner que ça traversait les reliefs qui semblaient magnifiques.

Dans le centre il y a plusieurs pépites aussi ! Le mieux pour les voir est de regarder mes vidéos sur ce voyage en Sardaigne à moto sur ma chaîne YouTube. Vous pourrez ainsi mieux situer et voir si vous partagez mon avis.

Pour ce qui est de rouler dans des paysages splendides, en tout cas sachez que toute l’île est comme ça. Impossible d’être déçu, ni de rentrer en disant « Bon c’est cool mais je m’attendais à mieux… », non, ça vous oubliez 🙂 .

 

14. Où dormir en Sardaigne ?


Voici une sélection de mes coups de cœur pour l’hébergement en Sardaigne. La plupart sont des « agriturismo » qui sont populaires sur l’île. Le concept est simple : nuit, repas et petit déjeuner à la ferme. Avec des produits frais, bref le cocktail parfait pour passer de bonnes vacances !

  • La Rosa dei Venti : vous êtes au sommet d’une colline et surplombez la mer au loin en contrebas. On dort en mode tente, on pose son camping-car ou on loue des petites appartements individuels. Pour le repas ? Préparez fou à du haut vol ! Le restaurant est hyper réputé, cuisine typique, locale et savoureuse. Le petit dèj est du même niveau. Je vous laisse en juger sur leur page Booking.
     
  • Hotel Ristorante Miramonti Seulo Turismo Rurale : celui-ci vaut de l’or ! Vous arrivez déjà dans un cadre sympa en plein entre les montagnes au centre de la Sardaigne. D’apparence, c’est un petit hôtel, bâtiment classique, mais les surprises sont à l’intérieur ! Déjà pour les motards, on gare les motos à l’abris, sous l’hôtel et c’est fermé. Les chambres sont propres, récentes, et les salles de bains sont neuves. Côté repas ? WOW ! J’ai fait un repas que je ne suis pas prêt d’oublier. L’accueil était excellent de chez excellent ! Il y a un coin télé avec poêle à bois. Le petit déjeuner n’en finissait plus. Bref, j’y retournerai !!! Par ici pour le réserver.
    Vue sur l'hôtel Miramonti Seulo
  • Il Vigneto B&B : ce fut mon hébergement pour la meilleure journée de mon voyage en Sardaigne, et quel final exceptionnel ! Andrea vous accueille au milieu de ses vignes, dans un B&B dont les chambres sont agréables, authentiques et propres. Vous êtes à quelques minutes de Porto Flavia et de son pain de sucre. Le petit déjeuner est très bien. L’accueil est très soigné, génial ! J’ai passé un super moment ici. Et si vous aimez le vin, vous pourrez faire un tour en ville pour en prendre à Andrea.
    Photo en drone du B&B Il Vigneto.
  • Agriturismo S’Ozzastru : ALERTE PEPITE ! Ce lieu est absolument formidable ! Immanquable ! Une ferme où tout est fait maison, même le vin, et il est bon ! C’est moi qui vous le dit ! Vous pouvez planter la tente, poser votre camping-car ou profiter de leurs superbes chambres ! Full luxe ! Le repas est divin, le petit déjeuner, une merveille. Bref, j’ai adoré venir ici !
  • Agriturismo La Cerra : vous voici au milieu du far west italien, bienvenue chez Alberto ! Un gars en or ! Son complexe est en pleine nature, on se sent tellement bien ici. De nombreuses options pour dormir. Le repas du soir, typique, local, cuisiné sur place et pris dans une magnifique pièce, est un vrai régal. Le petit déjeuner est dans une autre salle, avec vue depuis la terrasse, délicieux aussi. Mon dernier coup de coeur en Sardaigne, je reviendrai 100 fois ici s’il le fallait !!!
    Photo aérienne de l'agriturismo La Cerra en Sardaigne.

 

 

15. Découvrir le vin de Sardaigne


Bon vous le savez, je suis passioné de vin ! Alors quand je voyage, il faut que je goute et que je vois ce qui se fait sur place ! En road trip moto ce n’est pas toujours le mieux ni le plus simple. J’ai tout de même pu faire 2 découvertes que je dois vous partager !!!

Dans le centre de la Sardaigne, le premier est la Cantina del Mandrolisai. Les vignes sont dans les alentours de Sorgono. Sur place il faut aller déguster ce qu’ils font, c’est top, surtout en rouges. J’ai ramené 2 bouteilles malgré le peu de place 

Photo de la Cantina del Mandrolisai en Sardaigne.

 

Mon second coup de coeur a été chez Andrea, dont je vous ai parlé plus haut dans les hébergements : Il Vigneto B&B. Il produit son propre vin et fait tout de A à Z ! Un travail de monstre. J’ai eu l’occasion de tester son Vermentino (blanc), fraichement vinifié ! Honnêtement, je suis très compliqué en vins blancs, et si jeune, je ne pensais pas prendre de plaisir avec un tel vin. Et bien ce fut une surprise !! Il était très équilibré, très bon, il m’a fait penser aux Viognier de chez nous. Je n’ai pas pu tester le rouge il était encore trop tôt dans la saison, mais j’espère pouvoir un jour ! Je vous recommande d’aller faire un tour au caveau avec Andrea !

 

16. Les meilleures activités à faire en Sardaigne


Que vous veniez faire un road trip à moto en Sardaigne, ou que vous soyez en voiture, il y a énormément d’activités sympas à faire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :