Trop vieux pour voyager !

Trop vieux pour voyager ?

 

Aujourd’hui nous allons voir s’il est possible d’être trop vieux pour voyager.

  1. L’homme qui s’est arrêté de vivre…
  2. Les vieux en rando.
  3. Les retraités qui fuyaient le froid.
  4. Gardez votre rythme.
  5. Mamie part en croisière… A VIE !

 

 

L’homme qui se croyait trop vieux pour voyager

Condamné à ne pas voyager

Il n’y a pas très longtemps, j’étais en train de discuter avec un exposant lors d’un salon du vin. Nous parlions des vins étrangers que nous avions eus l’occasion de découvrir en voyage. Un autre client d’une soixantaine d’années était juste à côté, en train de déguster en même temps que nous. Il écoutait notre conversation et a fini par y participer, en disant : « Ah les jeunes, vous avez de la chance, vous pouvez voyager ».

Il avait l’air d’avoir la forme, et de bien tenir sur ses deux jambes. Il ne semblait pas très âgé, du moins pas autant qu’il n’avait l’air de le croire, alors je lui ai dit que lui aussi, il pouvait tout à fait voyager et qu’il n’était pas si vieux que ça. Mais il ne voulait pas en démordre, pour lui, il était trop vieux pour voyager. J’ai essayé de lui expliquer que lorsque l’on voyage, on ne fait rien de spécial ou de fou-fou que l’on ne fait pas ici en France. J’entends par là, on marche, on mange, on visite, on se promène, et on fait des choses qu’on est capable de faire et que l’on pourrait faire chez nous.

Mais non, pour lui il était condamné à ne pouvoir ni visiter le reste du monde ni découvrir tout ce dont nous parlions avec le vigneron.

C’est alors que je me suis dit qu’il y avait peut-être là un sujet d’article à faire sur l’âge pour voyager, et que ce monsieur n’était certainement pas le seul à se restreindre alors qu’il en avait encore sous le pied !

 

Alors on ne voyage qu’au début de notre vie ?!?

A l’inverse, je ne pense pas qu’il y ait besoin de convaincre les gens qu’il faut voyager lorsqu’on est jeune, car je crois que beaucoup de monde le fait déjà, et que maintenant la tendance est de plus en plus au voyage pendant les études, ou à la fin des études avant d’entrer dans la vie active.

 

Cassons ce mythe !

En revanche, cette personne m’a fait comprendre qu’il y avait sûrement beaucoup de gens comme lui, avec un blocage psychologique et la forte conviction qu’il n’était plus possible pour lui de voyager et de profiter des plaisirs qui vont avec. La façon dont il le disait, faisait comprendre qu’il y avait quand même quelque part un petit peu de regrets, mais que c’était comme ça et pas autrement et qu’il n’y avait rien à faire. Il m’a donné le sentiment d’être condamné, alors que ce n’était pas réellement ce qu’il voulait dans le fond.

C’était visiblement inutile d’essayer de le convaincre et de lui expliquer qu’il était tout à fait apte à voyager, mais qu’il en avait simplement décidé autrement, et qu’il s’était mis ces barrières lui-même.

Alors il n’y aura pas grand-chose à dire dans cet article, puisque je pense que c’est simplement de la psychologie. Mais essayons tout de même de voir un petit peu si c’est vraiment gênant de voyager lorsqu’on est vieux, disons âgé pour être moins péjoratif.

Je ne suis pas forcément bien placé pour en parler puisque je ne suis pas vieux, mais je peux vous donner quelques anecdotes et exemples de choses que j’ai déjà vues.

 

Les vieux en rando :

Vieux mais costauds !

Je pense par exemple à ce groupe de personnes âgées, et je pense que là, on peut utiliser ce mot puisqu’ils avaient tous au moins 70 ans. Ce n’est pas l’impression qu’ils nous donnaient physiquement, mais c’est bien l’âge qu’ils nous ont donné quand nous avons discuté avec eux.

Je les ai rencontrés lors d’une randonnée, de niveau plutôt difficile, tout au sommet, alors que nous allions entamer la pause pique-nique. Ce qui nous a surpris, c’est qu’ils ne sont pas arrivés du même côté que nous, mais par un autre côté où nous ne savions pas qu’il y avait un chemin, qui rajoute d’ailleurs au moins 5 km de plus sur un fort dénivelé en partant de tout en bas de la montagne.

 

« C’est dans la tête »

Puisque nous étions à côté pour notre pause repas, nous avons commencé à discuter. Ils avaient l’air plutôt entraîné, puisqu’ils ont rapidement sorti une bouteille de pastis maison avec les glaçons qui allaient avec. Pendant qu’ils nous servaient un pastis, qui ressemblait plus à un flan, ils nous ont expliqué qu’ils faisaient cette randonnée chaque année, à cette période-là, que c’était un rituel pour eux, et qu’ils faisaient bien d’autres randonnées. Pour des gens d’environ 70 ans, je trouve qu’ils avaient l’air d’avoir une sacrée forme, et ils avaient même l’air moins fatigués que nous !

C’est bien la preuve que l’âge ne compte pas forcément puisque dans leurs têtes je peux vous garantir qu’ils n’avaient pas 70 ans, et vu la condition qu’ils avaient, il ne me semble vraiment pas impossible pour eux de monter dans un bus, dans un avion, ou dans un bateau, et quelques heures après de l’autre côté, de faire exactement la même chose que ce qu’ils sont capables de faire en France.

 

Fonce l’ancien !

Et vous voyez, si je repense au gars du salon du vin, je me demande si en fait, ce qui devait être le problème ce n’est pas tout simplement la peur de l’inconnu. Je pense qu’il n’avait effectivement aucun souci physique pour voyager, mais que c’était simplement une peur, n’ayant apparemment jamais voyagé auparavant. Ce qui est dommage, parce que maintenant qu’il est à la retraite depuis un moment, il a du temps, et vu sa commande, visiblement les finances nécessaires et suffisantes pour faire quelques voyages.

 

Comme je l’ai déjà fait dans d’autres articles, j’aime bien vous donner des exemples concrets que j’ai pu voir et qui concernent souvent des gens auprès de qui on peut tirer une leçon. Parfois, ils vont même nous la donner d’eux même, sans que l’on ait à la déduire, simplement en discutant avec eux.

 

 

Les retraités autour du monde pour fuir le froid !

Je pense par exemple à des retraités qui étaient avec nous dans une navette pour aller à l’aéroport et qui allaient s’enchaîner trois mois de voyage, puisqu’en France, il faisait froid et qu’ils préféraient le chaud. Ils avaient tout simplement prévu un périple, apparemment pas si organisé que ça, et nous disaient qu’ils verraient bien en chemin où est-ce que ça peut les amener. Mais une chose était sûre, c’est qu’il y avait au moins deux ou trois pays de prévus au chaud.

Ils avaient l’air à peine plus âgés que le gars du salon du vin, et pourtant ils étaient mentalement à l’opposé total visiblement.

 

 

A la retraite ça part en vadrouille !

Il ne me serait pas très difficile de vous faire une longue liste d’autres exemples, car lorsque l’on voyage on constate qu’il y a beaucoup de personnes âgées à la retraite qui partent en voyage, et qui visitent différents pays. Bien souvent, quand on leur demande ce qu’ils ont déjà fait comme précédents voyages, la liste est longue comme le bras, et quand on leur demande ce qu’ils prévoient pour le futur, elle est encore plus longue.

Il est évident qu’ils ne sont pas tous dans les mêmes conditions physiques que mes petits vieux de la rando, et on sait très bien que lorsque l’on vieillit, arrivé à un certain moment on a besoin de plus de confort et ça tombe bien car il existe une tonne d’offres pour ce style de voyage.

Lorsque l’on est à la retraite il y a pas mal de paramètres qui changent notamment au niveau du temps libre et peut-être aussi au niveau des finances. En effet si la retraite est correcte bien souvent à cet âge-là il n’y a plus de crédit à payer pour la maison ni pour les études des enfants. C’est une raison de plus pour ne pas hésiter à prendre la poudre d’escampette 🙂 !

 

Ecoutez-vous 🙂

Venez comme vous êtes

Si par hasard vous lisez cet article, que vous êtes tentés par le voyage et que vous aussi vous pensez être trop vieux, dites-vous bien que vous pouvez tout à fait choisir votre style de voyage. Le voyage n’est pas quelque chose d’uniforme ou d’imposé, avec un style précis. Et vous pouvez très bien appliquer à l’étranger votre style de vie en France.

Si vous n’avez pas la meilleure condition physique du monde, pas de problème, ne vous imposez pas de longues marches ou de randonnées. Si vous êtes plutôt partisans de vous détendre sur un bon fauteuil avec un bon bouquin, il est tout à fait possible de le faire sur une plage paradisiaque dans les Caraïbes, avec les pieds dans l’eau, entouré de sable blanc et de cocotiers. Ça ne sera sûrement pas plus fatigant qu’en France. Et si votre retraite n’est pas des plus importantes, il est possible de changer juste le lieu géographique et de faire ça sur une plage de Thaïlande où le coût de la vie sera bien moins cher qu’en France.

 

On ne peut pas l’inventer…

En fait, pour certaines personnes qui n’ont jamais eu l’occasion de voyager, parce que ça ne se faisait pas dans leur famille, et qu’à leur époque ce n’était pas aussi démocratisé que maintenant, on sait que ce n’est pas un réflexe de se dire : « tiens, je vais partir en voyage à l’étranger ». Alors c’est l’inconnu total.

Mais imaginez s’ils savaient comment ça se passe. Qu’en réalité, on fait exactement la même chose à l’étranger qu’en France. Qu’il n’y a pas de truc magique, hyper physique, ou hyper fatigant. Et bien je suis persuadé qu’ils sauteraient dans le premier avion et qu’ils partiraient se détendre dans des endroits merveilleux.

 

Mes grands-parents l’ont fait !

Je me rappelle que mes grands-parents aimaient bien faire quelques voyages de temps en temps. Ils en ont même fait certains que je ne suis pas prêt de faire comme l’Égypte ou le Kenya. Puis lorsqu’ils ont eu quelques années en plus, et qu’ils ne se sentaient plus de faire ce genre de voyage, ils n’ont pas décidé d’arrêter de voyager, ils ont voyagé autrement. Ils sont par exemple partis sur des croisières où vous êtes chouchoutés, où l’on s’occupe de vous. Vous n’avez même pas à porter vos bagages, et pourtant vous êtes quand même en train de voyager et de découvrir de nouvelles choses et de casser la routine et le train-train quotidien, et de vous faire du bien au moral 🙂 !

 

 

Mamie part en croisière … à vie !

Casser la routine

En vous disant ça, je me rends compte qu’il est d’ailleurs peut-être plus important chez une personne âgée, ou disons simplement retraitée, de casser la routine. N’étant plus dans la vie active, il y a certainement plus de chance de se retrouver isolé chez soi. Si l’on ne fait pas en plus des activités ou qu’on n’a pas un emploi du temps chargé, toute occasion de casser le rythme quotidien me semble la bienvenue.

 

La meilleure maison de retraite du monde !

J’ai cet exemple en tête qu’il faudrait que je retrouve en cherchant sur Internet, d’une vieille dame à la retraite, qui n’avait pas forcément une grosse retraite, qui était seule, et qui avait choisi un train de vie particulier. Elle avait réussi à négocier avec une compagnie de croisière, pour vivre à l’année dans sa chambre sur un immense paquebot, en train de voyager à travers les mers.

Et tout ça, pour moins cher qu’une maison de retraite ! A la différence près que dans son cas, elle avait tout un équipage à sa disposition.

Vous savez en effet que la relation client est extrêmement importante dans ces compagnies. Dans mes souvenirs, je crois même qu’elle était devenue la chouchoute de l’équipage et qu’elle avait pour habitude de manger régulièrement avec le capitaine du paquebot !

Une retraite comme on en rêve tous !

 

En voyage, on peut vivre comme à la maison

Si je vous donne cet exemple, c’est pour vous montrer qu’en fait on peut faire la même chose en voyage que dans nos vie de tous les jours. La seule chose qui change, c’est qu’on est ailleurs, et dans un contexte plus excitant, moins routinier, plus stimulant, et qui rend plus heureux.

J’entends par là que si cette dame ne descendait pas du bateau, par exemple parce qu’elle était trop fatiguée pour aller faire une excursion et découvrir une ville, et bien rien ne l’empêchait de rester à bord. Par contre, si elle sort la tête par la fenêtre ou par la terrasse de sa chambre, ou sur n’importe quel pont du bateau, elle verra qu’elle est dans un environnement réjouissant et différent de son appartement, qui serait peut-être dans une cité.

Si elle avait pour habitude de regarder la télé, rien ne l’empêche de le faire sur ce bateau. Si elle avait l’habitude de lire, c’est la même chose. Et si elle avait l’habitude de papoter avec des gens, oh, elle doit bien en avoir 5 à 7000 autour d’elle qui serait à mon avis très intéressés d’entendre son histoire incroyable.

Je pense qu’il aurait été très rigolo de mettre en face le gars de mon salon du vin avec cette dame et de les faire échanger sur le « je suis trop vieux pour voyager ».

 

Devenez la star des réseaux sociaux !

Ce qu’il faut comprendre et je me suis déjà pas mal répété je sais, mais c’est que l’étranger ou le voyage n’est pas un mot qui doit impressionner, peu importe à quel âge.

De plus en plus de gens voyagent, et c’est en train de se démystifier. De plus en plus de gens partent faire le tour du monde et partagent leurs aventures grâce au développement des réseaux sociaux, de Facebook, YouTube et tous les autres.

Ainsi, les autres qui rêvent en regardant ces vidéos finissent par se rendre compte qu’en fait, il n’y a rien d’insurmontable ou de fou, si ce n’est franchir le pas. Et quand on parle de deux semaines de vacances, il n’est pas aussi compliqué que le pas qui consiste à tout plaquer pour partir un an autour du monde.

Si vous est retraité et que vous voulez donc vous lancer dans le voyage, alors munissez-vous d’une caméra, regardez comment font les jeunes et partagez votre expérience sur Facebook et sur YouTube et faites rêver d’autres personnes retraités qui rêveraient de découvrir le monde !!! Je vous garantis que vous allez avoir un succès fou !

 

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer peu importe votre âge, ou qu’elle vous fera au moins réfléchir à un projet de voyage.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires quelles sont vos expériences de premiers voyages après une longue hésitation à vous lancer, je suis curieux de vous lire !

 

 

N’attendez pas plus longtemps, et partez à la découverte des merveilles de notre monde, en devenant, des Apprentis Voyageurs !

Bon voyage !

Petit logo

2 commentaires sur “Trop vieux pour voyager !

  1. bonjour, je voyage depuis 5 ans avec mon père et en recherchant les posts sur l’âge et les voyages j’ai été atérée de constater que rien ne correspondait à notre situation. Mon père a 93 ans, il a de gros handicaps orthopédiques et une DMLA, nous voyageons avec soit un hippocampe soit un fauteuil roulant. Je prépare soigneusement les voyages pour adapter le rythme et conserver le plaisir. Ces dernières années nous sommes allé au Mexique et Guatemala, dans le sud de l’italie, en Indes l’an dernier au Campbodge et nous avons un projet en octobre prochain pour les villes impériales du Maroc.Est-ce si rare? Cela nous semble tellement ordinaire. J’ai aimé votre article et votre ton alors je vous envoies mes interrogations.
    Bien cordialement,
    Odile Pfauvadel

    1. Bonjour et merci pour votre message et pour l’intérêt que vous avez porté à mon article.
      Votre récit et votre exemple est vraiment beau. J’aime le fait que vous continuiez à voyager et à profiter malgré certaines difficultés de la vie.
      Si vous me demandez mon avis, je pense que c’est effectivement assez rare. J’ai comme l’impression, même si je suis trop jeune pour en juger, que beaucoup de gens s’auto « condamnent » dès qu’un coup dure arrive passé un certain age, comme s’ils abandonnaient, alors que des exemples comme le vôtre montrent bien que l’on peut surmonter les situations, et continuer à prendre le plaisir que vous évoqué. Mais cela dépend aussi beaucoup de la façon d’aborder la vie, de voir les choses, de notre mentalité, etc…
      Peut-être que vous pourriez d’ailleurs partager vos voyages pour motiver d’autres personnes à continuer à voyager ?
      Bons prochains voyages !
      Greg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :